La Martinique

 Madinina, l’Ile aux Fleurs, d’une superficie de 1080 km², est un concentré de rêves, entre sable blond, mer émeraude et cocotiers. La Martinique possède d’autres atouts comme les forêts, les champs d’ananas, les bananeraies, une côte déchiquetée par l’Océan Atlantique, sans oublier la Montagne Pelée, culminant à 1397 mètres d’altitude offrant de magnifiques randonnées.

La Martinique n’est distante de sa «petite sœur», la Guadeloupe que de 130 km et se situe à 6 600 km de la Métropole. Bordée à l’est par l’Océan Atlantique, à l’ouest par la Mer des Caraïbes, la forêt tropicale se situe au nord, au sud les plages de sable blanc et avec la célèbre Anse des Salines, la Martinique surprend par sa diversité.

Le Nord Botanique, accessible par un «couloir» goudronné, la Route de la Trace bordée de balisiers, de fougères arborescentes, Parc Naturel régional, se fraye un chemin jusqu’à la Montagne Pelée et les Pitons du Carbet. Toutes les essences tropicales se sont données rendez-vous ici, mahoganys, fromagers, gommiers. La nature faisant bien les choses, cascades, rivières et carbets se côtoient dans un joli chuintement rafraîchissant.

Le Nord Caraïbe et le Nord Atlantique regorgent de superbes randonnées pour les passionnés de marches à pieds, entre forêts sèches ou humides, falaises, petites criques abritant de pittoresques villages de pêcheurs. Des plages de sable noir volcanique d’un côté, à la côte sauvage découpée par les assauts de l’Océan Atlantique à l’est, sont d’autant de havres recherchés par les plaisanciers avec la célèbre Plage de la presqu’île de la Caravelle. Son tour permet d’admirer, les côtes rocheuses, la mangrove et la splendide Baie du Trésor.

Au sud, changement de décor, Joséphine, soleil et Diamant sont incontournables. La Martinique abandonne ici son épais manteau végétal pour des endroits paradisiaques. Une petite route côtière frôle l’Anse à l’Ane avec sa plage bordée de raisiniers et de cocotiers. Un arrêt au domaine de la Pagerie où naquit Joséphine de Beauharnais s’impose. Les Anses d’Arlet offrent une vue plongeante sur le Rocher du Diamant. Le village de Sainte-Anne et sa belle plage des salines, entre sable blanc, cocotiers et eau turquoise viennent compléter ce tableau idyllique.

L’intérieur des terres recèle d’autres trésors, comme la bibliothèque Schœlcher à Fort-de-France, les rhumeries encore en activité, le jardin de Balata, l’habitation Clément et bien d’autres endroits encore. Fort-de-France est également un port où accostent d’imposants bateaux de croisières.

Et si vous savez écouter et regarder, peut-être apercevrez-vous ce petit oiseau dont tout le monde parle, mais que peu on vu, le Colibri.